Comment éviter la circulation alternée ? Les Sea Bubble !

Facebooktwittergoogle_plusmail

Eviter la circulation alternée

 

La pollution est un problème majeur à Paris. Pour vider la capitale de ses voitures et de son nuage de fumée, l’inventeur Alain Thébault a trouvé mieux que la circulation alternée : il propose tout simplement des « voitures volantes ». Plus sérieusement, il s’agirait de créer des engins électriques survolant la Seine et d’en faire les taxis de demain, dans le but de voir Paris comme une capitale 100% électrique.

Mais qu’est ce que c’est ?

Pour réussir ce pari, Alain Thébault s’est associé au windsurfer Anders Bringdal, qui détient le record de vitesse en planche à voile. Alain Thébault n’en est pas à sa première invention, en effet il s’était déjà penché sur l’Hydroptère, un trimaran capable de survoler la mer de plus de 5 mètres de haut et d’aller à une vitesse de 92km/h.
Le prototype ressemblera donc à une bulle qui pourra accueillir 1 conducteur et 4 passagers. Suivant le même principe que l’Hydroptère la « voiture » est composée d’ailes immergées afin de pouvoir survoler les eaux d’environ 70cm.

 

 

Eviter la circulation alternée

Une vision à long terme

L’objectif de ce concept serait dans un premier temps d’en faire le nouveau « Uber », de transporter des passagers d’un bout à l’autre de Paris par la Seine. Tout comme le leader du VTC, les SeaBubble se réserveront à l’aide d’une application. L’objectif à long terme serait d’en faire un dispositif de libre service, à l’instar d’autolib’.
La prochaine étape est le test du prototype Initialement prévu pour Juin dernier, l’essai se fera finalement au printemps prochain sur la Seine et une fois le test effectué et validé, la deuxième étape sera la création d’une flotte de 5 voitures survolantes. Cela pose forcément la question de l’amarrage. Des quais autonomes en production sont prévus, une installation ambitieuse mais possible selon Alain Thébault, qui imagine ces quais composés d’hydroliennes et de panneaux solaires.

Eviter la circulation alternée : une solution qui en satisfait plus d’un

Ce projet en a séduit plus d’un, la société est maintenant valorisée à 10 millions d’euros.
La mairie de Paris soutient aussi le projet et a accepté que les prototypes soient testés à Paris, afin de constituer un nouveau mode de transport pour la ville, propre et innovant. Hors capitale, les départements des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne seraient eux aussi intéressés. L’ambition d’Alain Thébault paye, en effet même des villes comme Sydney, Londres ou Miami se disent eux aussi intéressés par le concept. Il ne nous reste plus qu’à espérer que les prochains tests seront concluants.