Nos prestationsNos garagesMa voiture et moiVous êtes garagiste ?
Besoin d'aide
Garantie pièces et main d’oeuvres 5 ans - exclusivité idGarages.com !

Comment bien revendre son véhicule d'occasion ?

ventes voiture occasion

Vendre un véhicule peut se faire pour de nombreuses raisons : acquérir un modèle neuf, acheter un véhicule plus grand, opter pour une voiture familiale... Mais lorsque vous vendez votre voiture, il y a quelques étapes essentielles à respecter. La première étape du processus de revente automobile consiste à estimer la valeur du véhicule, appelée aussi « Cote Argus » : elle dépend de l’ancienneté du véhicule, ses options, son état d’usure, son kilométrage ou encore son entretien. Voici tout ce que devez savoir pour vendre un véhicule

À qui revendre mon véhicule ?

Lorsque vous vendez votre voiture, vous avez le choix de vendre à un professionnel ou à un particulier. Si vous vous tournez vers un particulier, vous aurez à délivrer plusieurs documents qui finaliseront la vente de la voiture et permettront à l’acheteur d’établir la carte grise à son nom.

Vous pouvez également vendre un véhicule à un professionnel ou à une concession automobile. Cette option est à privilégier lorsque vous envisagez le rachat d’un autre véhicule chez ce professionnel. Les offres de rachat sont ainsi plus intéressantes et la reprise automobile est un procédé qui vous fait gagner du temps quant à la vente de votre voiture. Dans ce cas, c’est le professionnel qui gère toutes les formalités administratives liées à la vente, ce qui est un gage de tranquillité pour vous.

Quels sont les documents pour vendre mon véhicule ?

Pour vendre un véhicule, il y a plusieurs documents à fournir au futur acquéreur. Le premier document à vérifier pour la vente d’une voiture est la carte grise : elle doit être à votre nom car seul le propriétaire d’un véhicule est autorisé à le vendre.

Le certificat de cession est le second document : c’est le document de vente de votre voiture. Le certificat de cession Cerfa 15776 est un formulaire réalisé en deux exemplaires, un pour l’acheteur et l’autre à conserver par le vendeur.

Pour vendre un véhicule, vous devez justifier la validité du contrôle technique. Il vous incombe de fournir à l’acheteur un procès-verbal du contrôle technique de moins de six mois, et de moins de deux mois si le garagiste a préconisé une contre-visite.

Vous aurez également la possibilité de fournir un rapport Histovec pour rassurer votre acheteur. celui ci fourni l'historique du véhicule

Enfin, lorsque vous vendez votre voiture, vous devez pouvoir présenter un certificat de non-gage, un certificat de situation administrative. Il prouve que le véhicule n’est pas gagé et doit dater de moins de quinze jours avant la vente pour être valable. Ce document est à demander sur le site internet du Système d’Immatriculation des Véhicules. La procédure est gratuite.

Comment déclarer la cession de mon véhicule ?

Lorsque la vente est conclue, vous devez déclarer la cession du véhicule.

Pour cela, rendez-vous sur le site ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés) ou réalisez cette déclaration par le biais d’un autre service habilité. En passant par le site ANTS, vous obtiendrez un code de cession à transmettre au nouveau propriétaire du véhicule, à la suite de quoi il faudra finaliser la démarche dans les quinze jours pour vous dégager de toute responsabilité sur le véhicule.

Lors de cette déclaration, pensez à renseigner la date et l’heure de cession de la voiture, le kilométrage du véhicule, ainsi que l’adresse complète du nouveau propriétaire.

Vous devrez ensuite remettre au nouveau propriétaire l’exemplaire N°2 du certificat de cession, le certificat de situation administrative daté de moins de quinze jours ainsi que la carte grise complète signée par vos soins, portant la mention « Vendu le jour/ mois/ année et heure ». Le coupon détachable n’est à remplir qu’en cas de vente ou de cession à un professionnel de l’automobile.

Quels sont les pièges à éviter lors de la revente d'un véhicule ?

A la revente d’un véhicule, certains pièges peuvent donner à la situation une tournure désagréable. Cela peut être une fraude de paiement, un vol du véhicule ou la réception de PV quelques temps après avoir vendu la voiture.

Ainsi, lorsque vous vendez votre voiture, il est important d’être vigilant pour éviter les faux chèques de banque : lorsque l’acheteur vous remet le chèque de banque, contactez la banque émettrice pour être sûr qu’elle est bien à l’origine du chèque.

Lorsque vous vendez votre voiture, ne laissez pas les clés sur le contact au risque de voir votre voiture s’en aller avant même d’avoir conclu votre vente : le vol de véhicule est une arnaque malheureusement connue.

Aussi, il vous est possible de recevoir des PV à votre domicile pour des infractions que vous n’avez pas commises, car dès lors que le véhicule est vendu, l’acheteur dispose d’un mois de délai pour obtenir une carte grise à son nom.

Pour finir, lorsque vous vendez votre voiture, la dernière étape consiste à résilier l’assurance du véhicule vendu. Par le biais d’une lettre recommandée avec accusé de réception, informez votre assurance de la vente de votre véhicule en précisant vos coordonnées, le numéro de contrat, la date de vente, la marque de la voiture, son immatriculation et le document de vente de la voiture si la compagnie l’exige.

Allégez votre facture d'entretien d'auto !

  • Comparez les prix de 4300 garages
  • Consultez les avis des clients
  • Profitez de remises jusqu'à -40%
  • Prenez RDV en quelques clics