warrantlygarantie pièces et main d'oeuvre 5 ans - exclusivité idgarages !

Surchauffe du moteur : Purgez le circuit de refroidissement

Le circuit de refroidissement est l’un des organes vitaux du moteur de votre véhicule. Pourtant son importance est souvent méconnue et sous-estimée. Son rôle principal est d’évacuer la chaleur de la combustion du carburant afin de maintenir le bloc moteur à une température idéale de 88°C. Avec une tolérance de 75°C à 95°C. Dans cette fourchette, la température n’endommagera pas ses parties métalliques dont les mouvements relatifs sont ajustés avec une extrême précision.

En effet, une trop forte chaleur engendre une dilatation des pièces qui altère ou bloque leur déplacement. On parle alors de moteur surchauffé.

Bien que de nombreux dispositifs existent pour éviter cet incident, il n’est pas rare d’avoir affaire à un moteur surchauffé. Ayez alors le réflexe de vérifier la totalité du circuit de refroidissement et surtout de le purger afin d’éviter des conséquences néfastes pour votre moteur. Les professionnels maîtrisent ces opérations qui demandent connaissances et savoir-faire technique.

Comment fonctionne le circuit de refroidissement ?

A priori, le fonctionnement d’un circuit de refroidissement d’un moteur à explosion est relativement facile à comprendre. Pour faire très simple, disons qu’un liquide circule autour des chambres de combustion, en extrait le surplus de calories et disperse celles-ci dans l’air ambiant et dans l’habitacle si l’on met le chauffage en route. A y regarder de plus près, cela met en jeu des dispositifs un peu plus élaborés.

circuit de refroidissement
  • Le circuit primaire Quand on démarre, le moteur est froid. Le but est alors de le faire rapidement monter en température pour éviter la surconsommation de carburant. Un thermostat, un peu comme celui des radiateurs de votre chauffage central, se ferme et fait circuler le liquide de refroidissement en circuit fermé pour qu’il chauffe plus vite.

  • Le calorstat (c’est ainsi que l’on nomme ce thermostat) détecte que le liquide autour du moteur atteint la bonne température. L’enjeu maintenant est d’éviter que la chaleur augmente. Cette valve s’ouvre alors et permet la circulation du liquide de refroidissement dans la totalité du circuit.

  • Le liquide de refroidissement n’est plus de l’eau pure depuis des décennies (elle gelait par températures négatives et se mettait à bouillir trop vite). On utilise maintenant du liquide dit « antigel », en ajoutant à l’eau des additifs et du glycol pour affronter des températures de -20°C.

  • Le vase d’expansion est le réservoir tampon du circuit. Il contient aussi un indicateur de niveau.

  • Les durites sont les conduites en métal et/ou en caoutchouc qui acheminent le liquide de refroidissement. La sonde thermique mesure en continu la température du moteur. Cette information permet au calculateur d’ajuster le fonctionnement du circuit et de lancer des alarmes, le cas échéant.

  • La pompe à eau, comme son nom l’indique, fait circuler le liquide de refroidissement plus ou moins vite dans le circuit en fonction de la température.

  • Le radiateur principal, situé à l’avant du véhicule, juste derrière la calandre, permet la circulation du liquide de refroidissement dans des tubulures équipées de lamelles de métal exposées au courant d’air. C’est là que le liquide de refroidissement libère les calories prélevées sur le moteur. Le radiateur de chauffage récupère une partie de la chaleur du circuit pour réchauffer l’air injecté dans l’habitacle.

  • Le ventilateur, derrière le radiateur, se met en marche si l’échange air/eau n’est pas suffisant pour refroidir le moteur. Il augmente alors le flux d’air jusqu’à ce que la température baisse.

    Comment détecter une panne du circuit de refroidissement ?

    Si l’un de ces éléments est défectueux suite à une fuite de liquide ou une défaillance mécanique, des signaux vont immédiatement vous alerter : voyant rouge « stop » qui s’allume sur le tableau de bord, absence de chauffage dans l’habitacle, odeur âcre, présence de dépôt blanchâtre sur les durites, radiateur, pompe à eau...

    Il convient alors de vérifier immédiatement le niveau de liquide de refroidissement dans le vase d’expansion. Notons que cette vérification doit être faite toutes les 5 semaines environ. Le niveau doit se maintenir entre les bornes « mini » et « maxi ».

    Si vous constatez une importante variation, un bouillonnement ou une formation d’écume, ne roulez plus et faites appel à un mécanicien.

    De même, si vous constatez une fumée blanche à la sortie du tuyau d’échappement. Cela peut signifier un endommagement du joint de culasse. Sinon, vérifiez la présence d’éventuelles flaques sous le véhicule…

    Mais le repérage de la panne peut être plus compliqué (radiateurs, calorstat, pompe à eau). Seul un professionnel sera à même de vous fournir le bon diagnostic et la solution appropriée.

    Quand faire la purge du circuit de refroidissement ?

    Comme tous les fluides utilisés pour des échanges thermiques (vidange de l’huile moteur par exemple), les caractéristiques physiques du liquide de refroidissement évoluent avec le temps. Des dépôts peuvent se former avec risques d’obstruction des pièces sensibles. Les performances de transport et d’échange caloriques diminuent.

    Il est conseillé en général de programmer une purge du circuit de refroidissement tous les 2 ou 4 ans pour éviter toute surchauffe et augmentation de la consommation de carburant. Mais si vous constatez que le liquide dans le vase d’expansion devient trouble voire marron, c’est qu’il est temps de vidanger (vider tout le circuit est desservant la durite la plus basse, puis remplir avec du liquide neuf) et de purger le circuit, c’est à dire d’en éliminer toute présence d’air.

    Combien coûte la purge d'un circuit de refroidissement ?

    Chez un professionnel, le coût d’une opération de vérification, nettoyage et purge de votre circuit de refroidissement peut varier de 45 à 130 € selon les services et les modèles de véhicules. Un coût acceptable face à celui d’une rectification de culasse ou du remplacement d’un bloc moteur. Consultez aussi notre prix moyen pour le changement et purge de liquide de refroidissement.

    Trouver un garage en France

    Garage Nouvelle-Aquitaine

    Garage Occitanie

    Garage Normandie

    Garage Hauts-de-France

    Garage Pays de la Loire

    Garage Auvergne-Rhône-Alpes

    Garage Bourgogne-Franche-Comté

    Garage Provence-Alpes-Côte d'Azur

    Garage Grand Est

    Garage Centre-Val de Loire

    Garage ile-de-France

    Garage Bretagne

    Pourquoi choisir iDGARAGES ?

  • 4200 garages partenaires
  • Remise négociée jusqu'à -40%
  • Prise de RDV en ligne 24/7
  • Garantie 5 ans pièces/main d'œuvre
  • +30 000 Avis clients vérifiés
  • Besoin d'aide ?

    Nos équipes vous répondent au

    01.84.79.38.60

    du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00

    le samedi de 9:00 à 13:00.