Nos prestationsNos garagesMa voiture et moiVous êtes garagiste ?
Mon compteBesoin d'aide
Garantie pièces et main d'oeuvres 5 ans - exclusivité idGarages.com !

Comment rouler au superéthanol E85 ?

image Comment rouler au superéthanol E85 ?
rouler avec ethanol E85

Depuis une quinzaine d’années, les pétroliers nous habituent à l’intégration des biocarburants dans nos déplacements quotidiens avec des mélanges à 10 ou 15 %. Ils passent maintenant à la vitesse supérieure avec le superéthanol E85 qui intègre 60 à 85 % de carburant issu de la biomasse. Les énergies renouvelables s’invitent à la pompe.

Quels véhicules sont concernés par cette révolution ? Faut-il les transformer pour rouler au superéthanol ? Y a-t-il de réelles économies à la clé ?

Quel véhicule peut rouler au bioéthanol ?

La première question à se poser quand on décide de passer au superéthanol E85 est celle de la compatibilité de son véhicule. Si vous avez une voiture diesel, passez votre chemin. La révolution des carburants verts ne concerne que les véhicules essence qui sont déjà compatibles avec les supers sans plomb SP95-E10.

Si votre voiture est récente et aux normes Flex-E85, vous n’avez rien à faire et vous pouvez utiliser tous types d’essences, y compris le superéthanol. Vous pouvez même les mélanger.

Si le moteur de votre véhicule ne satisfait pas aux normes Flex-E85, il vous faudra procéder au montage d’un boitier d’adaptation sur la carburation. Veillez à bien choisir un spécialiste formé et homologué pour réaliser cette transformation car elle entraine une modification de votre carte grise. Découvrez nos conseils sur l'installation d'un boitier éthanol.

Vous trouverez la liste des installateurs agréés sur les sites web des fabricants de boitiers. Vous pouvez aussi utiliser le comparateur de garages de notre site iDGARAGES.com qui vous aidera à sélectionner le professionnel le plus proche de chez vous en fonction de vos critères.

Qu’est-ce que le superéthanol E85 ?

Pour simplifier, et pardon pour les chimistes, les carburants essence sont des combinaisons de molécules d’alcool hautement inflammables. On les trouve en affinant le pétrole qui est une huile minérale issues de la lente transformation des forêts d’il y a des millions d’années.

On les fabrique plus facilement aujourd’hui en distillant les sucres fermentés issus des amidons de l’agriculture céréalière, de la culture des betteraves dans nos régions ou de la palme sous d’autres latitudes. Et même du recyclage des huiles végétales usagées.

Cet éthanol végétal mélangé à 15 % de super sans plomb classique donne le superéthanol-E85. Son indice d’octane élevé (113 au lieu de 95 pour le sans-plomb classique) réduit la température des moteurs, et donc leur usure.

Produit en France, il rend au pays une partie de son indépendance énergétique et contribue à l’amélioration de la qualité de l’air et à la préservation du climat. Un moteur qui tourne au superéthanol-E85 n’émet qu’un dixième des particules fines produites avec une essence classique. Il réduit de plus des deux tiers les émissions de gaz à effets de serre.

Où trouver du superéthanol E85 ?

Les stations-services sont de plus en plus nombreuses à proposer le superéthanol-E85 dans leurs lignes de pompes. En 2020, le gouvernement affirmait qu’une station sur cinq proposait ce produit. Elles sont exactement 2 562 en septembre 2021. Pour trouver celles qui sont près de chez vous, vous pouvez utiliser l’outil cartographique du site gouvernemental. Il existe d'autres options pour trouver du bioéthanol à proximité.

Comment faire des économies grâce au superéthanol E85 ?

Chaque enseigne et chaque station service sont libres de fixer ses prix de carburants. La politique gouvernementale de soutien aux énergies renouvelables permet cependant de trouver du superéthanol E85 à un prix moyen de 70 cents par litre (source : prix-carburants.gouv.fr). C’est évidemment beaucoup moins cher que le sans-plomb classique qui tourne autour de 1,55 euro le litre. Vous pourrez ainsi économiser 615 € en moyenne par an si vous parcourez 20 000 km.

Quand la transformation est faite, la carte grise est gratuite (ou à moitié prix en Bretagne et Centre Val de Loire). L’on peut aussi compter sur une exonération du malus écologique et un abattement de 40 % sur les émissions de CO₂ pour la prime à la conversion.

Pour estimer les économies réalisables, il ne suffit pas de comparer les prix à la pompe et se dire que l’on va rouler avec un carburant 55 % moins cher.

Rouler au superéthanol entraine une surconsommation, du fait de l’indice d’octane plus élevé, que l’on chiffre à environ 25 % selon le style de conduite et le modèle de véhicule. Il faut par ailleurs compter le coût du boitier d’adaptation et son installation dont la durée d’amortissement est estimée à 15 000 km environ.

Les entreprises peuvent aussi intégrer dans leurs calculs une exonération presque totale de la TVA sur le carburant et une exonération de trois ans de taxe sur les véhicules de société (TVS).

En conclusion, le passage au superéthanol est une bonne opération, mais ne peut pas être une passade. C’est un vrai changement d’habitudes et d’attitudes face aux énergies : passer du fossile presque épuisé au renouvelable moins polluant.

Trouver un garage en France

Garage Auvergne-Rhône-Alpes

Garage Bourgogne-Franche-Comté

Garage Bretagne

Garage Centre-Val de Loire

Garage Grand Est

Garage Hauts-de-France

Garage Ile-de-France

Garage Normandie

Garage Nouvelle-Aquitaine

Garage Occitanie

Garage Pays de la Loire

Garage Provence-Alpes-Côte d'Azur