Aller au contenu principal

Devis en ligne pour Embrayage

Comparez les offres et obtenez les meilleurs prix

Le champ ne peut pas être vide.
Désolé, nous n'avons pas reconnu votre choix
  • Devis calculés
    en temps réel
  • Remises exclusives
    jusqu'à -40%
  • RDVS immediats
    en 3 clics
  • Vrais avis
    clients

LE CAPTEUR PMH : SON FONCTIONNEMENT ET LES PANNES LIÉES


Le capteur PMH (Point Mort Haut) encore appelé "capteur de régime" ou "capteur vilebrequin" est un instrument électronique du moteur dont le rôle est d'informer l'unité de contrôle du moteur du régime sur lequel on se trouve, afin qu'il puisse savoir quand et quelle quantité de carburant injecter. Pour ce faire, il se sert des dents du volant moteur pour calculer la vitesse de rotation du vilebrequin (le volant moteur fait partie du kit d'embrayage, vous pouvez en apprendre plus dans l'article "à quoi sert un kit d'embrayage"). Nous verrons comment.

COMMENT FONCTIONNE LE CAPTEUR PMH ?


Il fonctionne sur le même principe que le capteur ABS. En effet tout comme ce dernier, il s'agit d'un capteur inductif. C'est-à-dire qu'il produit un champ magnétique à son extrémité, qui est sa tête de détection. Ainsi à chaque fois qu'un objet métallique passe à proximité de la tête, donc dans le champ magnétique créé, ce capteur le détecte. Voyons comment cela fonctionne dans le cas du capteur PMH.

Le capteur PMH possède en son sein un noyau magnétique entouré d'une bobine reliée à ses 2 extrémités à 2 fils électriques connectés au calculateur. Ainsi à chaque fois que l'une des dents du volant moteur passe devant le métal, cela perturbe le champ magnétique ce qui induit un courant électrique proportionnel à la vitesse de rotation du volant moteur. Ce signal créé est alors envoyé au calculateur via les 2 fils électriques qui y sont connectés. Ce capteur PMH se fixe faisant face à une couronne fixée à même le volant moteur. Ce sont les dents de cette couronne qui induisent à chaque passage un courant électrique renvoyé au calculateur.

Capteur pmh

 

 QUELLES SONT LES PANNES LIÉES AU CAPTEUR VOLANT MOTEUR ?


Un démarrage difficile voire impossible doit nous alerter sur une possible défaillance du capteur PMH. Lorsque le moteur ne démarre pas, plusieurs éléments sont dès lors à contrôler.
Tout d'abord il faut s'assurer que la distance entre l'extrémité du capteur et les dents de la roue soit réglementaire. Elle doit être de 1mm ± 5.
Le capteur lui-même peut être en mauvais état, encrassé, détérioré. Un rapide check-up permettra de s'en rendre compte et le cas échéant procéder à un remplacement si détérioré.
On peut aussi se servir d'un multimètre pour contrôler la résistance du capteur, il s'agit du même appareil utilisé pour tester une batterie de voiture. Elle doit être comprise entre 300 et 900 Ohm dépendant du fabriquant.
En l'absence d'un testeur de continuité, on pourra se servir d'un ohmmètre pour mesurer la continuité entre le capteur et le calculateur. Si la résistance tend vers 0 Ohm, alors pas de souci, la continuité est assurée.
On pourra contrôler le signal électrique grâce à un oscilloscope pour s'assurer de la continuité des fils de liaison après avoir débranché au préalable la connectique côté calculateur.
Le plus simple étant de se servir d'un appareil de diagnostic chez son garagiste.

 

UN CAPTEUR VILEBREQUIN BIENTÔT OBSOLÈTE


Le capteur vilebrequin commence à être de moins en moins adapté aux véhicules actuels. Il est de plus en plus remplacé par des capteurs à effet Hall. En effet, le signal du capteur PMH subit parasitages importants et tend à être peu précis sous les 300 t/mn.

Le coût moyen de la pièce oscillera entre 50 et 80 €. Pour un remplacement chez un professionnel, comptez 150 à 200 € la 1/2 h de réparation.

Avec iDGARAGES.com profitez de remises exclusives jusqu'à -40% pour le remplacement de votre capteur PMH et bénéficiez d'un RDV immédiat avec devis en temps réel.